Unité Dharma

Bienvenue sur mon blog

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2007

24 novembre, 2007

Chants de Milarépa, ou la vraie nature de l’esprit.

Classé dans : Unité Dharma — deulmalhamo @ 15:33

milarepaupper.gif 

 

Par Maât-Saâhem publié dans : Mantra – Poème
 

Milarépa chanta :

Quand je médite la suprême attitude,
Je reste sans effort au faîte de la vraie nature des choses.
Détendu, je m’établis dans une sphère sans agitation,
Dans la clarté de l’ouverture d’être,
Dans la connaissance de l’état de félicité,
Dans la splendeur éclatante de la non-délibération,
Dans la sérénité face aux multiples manifestations.

Ainsi établi en la nature de l’esprit,
Sans trouver d’obstacles, la compréhension décisive paraît.
Sans effort, la clairvoyance accomplit toutes tâches.
Quel bonheur que ce Fruit qui n’est pas resté simple souhait !
Quel plaisir que d’avoir abandonné les espoirs et les craintes !
Les illusions devenues sagesse ultime, quelle joie !
Ainsi a-t-il chanté. -

Décidément, rien ne sort de votre bouche sinon la langue, reprit le Teunpa. Mêmes excellentes, vos paroles semblent de mauvaises imitations. Parlez-nous donc du Lama qui vous instruit ! Le Jetsün répondit :

- Parce que j’ai en mon esprit étudié, les apparences m’ont servi de livres. Si l’on ne s’abstrait pas du monde visible, on reste attaché aux textes. Je reconnais toutes les manifestations comme des projections de l’esprit et celles-ci précisément sont le Lama qui identifie l’esprit à la claire lumière.

_____________________________________________________________________ kempotsultrimgyamtsorinpoch.jpg 

LeTrés Vénérable Khenpo Tsultrim Gyamtso Rinpoche

Dans Nalanbodhi Montréal,centre d’études et de méditations Nyingma Kagyu. www.nbmontreal.org/maître:ktgr.html :        Vous y découvrirez sa courte bibographie

_______________Khenpo Tsultrim Gyamtso Rinpoché est réputé pour sa prodigieuse érudition et son immense compassion.Il est aussi connu pour sa réalisation, souvant comparée à celle du grand yogi Milarépa.

Il a donné l’initiation  sur:  » La différence entre les divinités et notre esprit » à Kagyu ling. Le 3 août 2002 . 

Le chant de Milarépa  pendant  son enseignement.

 Pas de Naissance ni fondement, seulement l’Union.  MILAREPA

La vraie bature des apparences est qu’elles ne sont jamais nées:

    Si leur naissance semble exister, c’est signe d’attachement.

              La vraie nature du samsara est libre d’origine:

   S’il semble avoir un fondement c’est seulement une idée.

La vraie nature de l’esprit est union inséparable:

      S’il semble qu’elle soit dispersée c’est qu’on s’attache à une vue.

La vraie nature du lama est de maintenir la lignée:

     Qui bâtit ses théories, celui-ci n’a rien compris.

L’esprit, en réalité, est semblable

       Les pensées, semblables aux nuées, l’assombrissent de leurs voiles.

 Un lama, pourvu des qualités, possédent les instructions

       Qui dissipent ces nuées, en agissant comme le vent.

Même les penseés, concepts imagines,brillent par leur clarté.

       Soleil et lune, les expériences, lumineuses, se lévent.

Au-delà des dix directions, au-delà des trois temps,

       La clarté resplendit, insaisissable, inexprimable.

La certitude scintille à l’infini comme les étoiles dans le ciel.

      Tout ce qui manifeste, est source de grand délice,

Naturel et sans artifice, corps , absolu de vacuité.

      Les apparences conditionnées, six collections, sont vacuité

Là où tout est spontané, non souillé d’émotions,

      Au coeur de cet endroit spacieux, naturel, de repos,

La sagesse non dualiste a établi demeure,

Et les trois corps y sont à jamais unis. C’est merveilleux!

Traduction:Claudine Mona 3  Juillet 2002.

Musique Patrick Reilly.

———Le maître s’appuya sur  les enseignement du Bouddha dans le  » Noble Soutra des Dix Terres ». (Le soutra des dix terres, * appartient à  l’Avatamsaka soutra),  sur les quatre modes qui établissent l’absence de naissance.

-Rien n’est  produit de soi-même, puisqu’il dit que «  que cela ne naît pas de soi-même ».

-Rien n’est produit d’autre chose, car si un phénomène ne peut se produire lui-même, « comment pourrait’il naître  d’autre   chose? »

-Rien n’est produit des deux à la fois, car si rien ne peut naître de soi-même ou d’autre chose,

« Cela ne naît pas des deux ensemble » non plus.

-Rien ne naît sans cause, puisque

« comment pourrait-il être possible de naître sans cause? ».

_________________________________________________________

* Le Sûtra de l’Ornementation Fleurie (Avatamsaka Sûtra), écriture de référence des écoles Huayan (en Chine) et Kegon (au Japon) ; certaines sections de ce sûtra sont parfois considérées comme des sûtras en elles-mêmes, comme le Soûtra des Dix Terres (Dashabhumikasutra).

______________________________________________________________________

 

Eclairage Evangélique |
Rackam |
Eglise protestante évangéli... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Thorgrime-le-rancunier
| Non nobis Domine non nobis ...
| Mon Chemin