Unité Dharma

Bienvenue sur mon blog

12 décembre, 2006

mes préférences

Classé dans : Unité Dharma La Tradition,Unité Dharma — deulmalhamo @ 15:07

http://www.youtube.com/v/Ee__wLF0Hk0&hl=fr_FR&fs=1&border=1 « > = « allowFullScreen nom » value = « true »>

Mes préférences

Forum Le Bouddhisme et ses valeurs Buddhaline 

 http://dharmadhatu.bloguez.com/

http://www.everyoneweb.fr/dewatchen/http://

djam4.spaces.live.com 

Thubten Gyatso lamrim.com

www.zen-Occidental . net

Archives de Berzin

www.dzogchen.org. 

Dzogchen et tantra de namkai Norbu Rinpoche.

Nectar de Dharma http://sangha.leforum.eu

  A noter: je Signale que je ne suis pas responsable des annonces publicitaires.

www.pdf24.org

25 réponses à “mes préférences”

  1. gigi dit :

    bonjour chère Deulma, je trouve ton site intéressant, et que tu as beaucoups de courrage de supporter certaines critiques pas très bienveillantes de la part de certains, serais-ce de la jalousie de leurs part, continue à faire ce que tu fais Deulma, de la façon qui te plait vraiment, c’est sans doute la meilleure façon de faire :)

    avec metta

    gigi

  2. Dharmadhatu dit :

    Bien chère Deulma,

    Je viens de visiter rapidement le site que vous conseillez « la vache cosmique » et je suis un peu étonné.

    Il y est dit que « croire en la réincarnation » est une faiblesse ? Aussi que les visions pures de Gyelwa Longchenpa sont des « pieux mensonges » ?

    J’esaierai d’en lire en peu plus pour voir si leur tentattive de syncrétisme ne cherche pas à effacer toute trace de ce qui ne peut être intégrer dans leur « théorie ».

    Merci à vous.

    Fraternellement

    OM MANI PADME HUM

  3. Dharmadhatu dit :

    Amie Deulma,

    J’aimerais revenir sur deux points.

    Vous citez avec beaucoup de justesse la phrase de Sakya Pandita. Ensuite, vous dites « toujours dans les enseignements nyingmapas », mais Sakya Pandita était sakyapa. (le bon côté de la chose c’est que cette recherche de la nudité de la conscience est effectuée dans toutes les écoles tibétaines.)

    Un peu plus bas, vous évoquez une initiation de Vajra Yogini que vous avez reçue; mais attention, mon amie, car il est toujours recommandé de garder pour soi les initiations que nous avons reçues et le Lama insiste souvent là-dessus. C’est important.

    Pour le reste, bravo à vous, c’est un beau travail de recherche.

    De tout mon coeur.

    OM MANI PADME HUM

  4. Dharmadhatu dit :

    A propos de Gyelwa Longchenpa (après je vous laisse tranquille, promis !!! hé hé), leur site dit qu’il y a du « sectarisme », « obsession des démons » et « condamation éternelle aux enfers » ??? Comment un Maître aussi accompli que Longchen Rabjam aurait-il pu tomber dans de tels travers ?

    De plus ils disent que parmi ses faiblesses, il ne croit pas au « Je ». C’est normal: le Dharma tout entier expose le non-soi.

    Je crois sincèrement qu’ils veulent faire une religion unique et gommer ce qui les contrarie; sans doute veulent-ils utiliser le Dzogchen pour conforter leur thèses du « Je », mais le Dzogpa Chenpo est entière fondé sur la vacuité, lui aussi.

    Amie Deulma, cautionnez-vous ces théories à propos du Dzogchen et de Kunkhyèn Longchenpa ?

    Merci à vous pour votre amitié chaleureuse.

    Je vous embrasse

    OM MANI PADME HUM

  5. deulmalhamo dit :

    La vache cosmique ne représente pas du tout ce que j’exprime sur la sagesse du Dzogchen et des termas visions pures des grands maîtres de la perfection.
    Gyelwa Longchenpa ne se sentirait pas touché.
    Très vite chacun peut se rendre compte et porter un jugement rectifiant les points de vues de l’auteur dont la vache n’a rien de cosmique,
    en espérant qu’il lira tous les commentaires.
    Je ne retrouve pas l’article critique; à la limite ne m’en soucie guère.
    Aussi vais-je supprimer ce blog de mes préférences (un peu hâtives) et permettre la libre lecture des autres sites.
    Vos commentaires sont toujours appréciés, vous le savez.

    Bien à vous .

    OM Mani Peme Hum

  6. deulmalhamo dit :

    gigi

    Il est vrai que souvent je me remets en question et sur le contenu et sur la forme de ce que j’écris. Les commentaires sont pris dans ce qu’ils peuvent apporter de positif non seulement pour ma gouverne ,mais aussi pour ceux qui les liront. de plus, je constate combien sont différents les moyens de dire et aussi les encouragements.

    merci gigi pour les tiens

  7. deulmalhamo dit :

    Dharmadhatu

    Bien sûr Sakya Pandita était sakyapa. Mais le Bouddha en la lignée a aussi encouragé les moyens habiles en le yoga du souffle et de l’esprit.(toutes les lignées tibétaines). L’éclaircissement pur de l’esprit et le trekchod pour le Dzogchen ne sont pas incompatibles donc,(incompatibles étaient pour les anciens bûns ). Nyingmapas recommandent aussi de suivre d’abord les préliminaires pour les débutants.

    En ce qui concerne l’initiation que j’ai décrite. Ce n’est qu’un faible aperçu de ce que nous pouvons expérimenter, dans l’exposition d’un maître vajra. je vous rassure tout de suite. De plus cette visualisation des lotus ou chakras ne peut être que bénéfique dans sa justesse, éradiquant trop de vues erronées sur un chemin aussi subtil.
    Amitiés

    Om mani peme Hum

  8. deulmalhamo dit :

    je ne vous donnerais pas du » mon cher rony »!

    Oui dommage , non seulement parce que au langage châtié nous pouvons prétendre à la hauteur et à l’amitié. Pour ma part je ne condamne pas , j’exclus de mes préférences. Apparemment vous ne comprenez rien, et si tel vous seriez grand initié, faites nous part ,Je vous prie, de votre savoir et non de vos remarques acerbes qui sont sans doute karmiques.

  9. deulmalhamo dit :

    Crosne

    Non, je sais que beaucoup d’internautes bouddhistes n’ont pas connaissance des yantras, et du khor de trul. Ceux -ci sont très rarement évoqués. Les textes choisis sont les paroles des maîtres, et celles d’étudiants de bonne foi en recherche fraternel. Aussi vos critiques leurs sont elles adressées en même temps. Sur la forme, il se peut que je sois maladroite et manque de précision dans l’agencement des textes… en bon français. Que mes pauvres traductions en anglais oublié depuis si longtemps ne soient pas au top!
    Je vais continuer mon chemin, tant pis pour ceux qui n’auront pas compris le sens profond de ma démarche. A l’origine l’aspect Vajra. Or, je suis convaincue que ce n’est pas intellectuellement que l’on parvient à l’état d’être (indescriptible).
    Crosne … il me vient un sentiment de compassion, car il y a une telle confusion entre l’esprit d’un lettré et l’esprit qui brûle dans la présence. Vous avez je le constate des notions ou plus encore peut être de l’érudition sur le dzogchen. Vous me donnez l’occasion d’exprimer mon parcours solitaire,rude traversée du désert dans le souffle de l’Esprit. je ne suis pas venue au bouddhisme. C’est le bouddhisme qui était déjà présent en mon être. Le Dharma ne s’apprend pas. C’est le potentiel inné.
    Vous dirais -je merci. Non. Pourquoi ? Vous ne m’apportais rien. Et si je vous rencontrais, vous sauriez alors pourquoi.

    Le Bouddha lors de son paranirvâna a dit à Ananda:

    « fais de toi même ta propre lumière et fais de la loi ta lumière. »

    je vous embrasse.

    OM MANI PEME HUM

  10. tongra dit :

    Deulma,
    Pour faire taire toute critique, le mieux est de prendre contact avec les représentants, par exemple de Namkhai Norbou et de Tenzin Wangyal et de leur demander de lire les textes et extraits. Ensuite, en toute honnêteté, il faut publier leurs réponses.

    Voilà, très simple, non ?

    Les adresses : Yundrung bön (valable aussi pour T. Wangyal): spheric@magic.fr

    et Communauté Dzogchen : hmsmf@hotmail.com

  11. deulmalhamo dit :

    Tongra

    crosne écrit:

    « D’autant que Ch. Namkhai Norbu a créé un organe interne de contrôle de ses enseignements »

    Où se trouve la menace? l’organe interne ! On se croirait au goulag.

    Nous ne décidons pas avec l’énergie de notre mental et de nos perceptions. Nous ne faisons qu’amplifier nos egos.

    Si nous cherchons à traiter la chose comme sérieuse, nous dépendons alors de la chose, qui est vacuité.

    Une larme ne remplirait pas la moitié d’un dé à coudre, mais remplirait la totalité du coeur d’un Bouddha. Là est toute la Voie de la bodhi.

    deulmalhamo

  12. deulmalhamo dit :

    nyima108.blogspot.com

    WWW Conference with Tenzin Wangyal Rinpoche

    Conférence en ligne
    avec
    Geshe Tenzin Wangyal Rinpoche
    « Curatif avec la déesse primordiale »

    « La pratique de Sherab Chamma nous aide à contacter notre propre sagesse innée et son rayonnement comme amour et compassion. »

    -Lama Tenzin Wangyal Rinpoche, est un lama de Bonpo qui a été également instruit dans l’école de Gelug du bouddhisme tibétain.

    -A lire une partie du discours du Dalaï lama Gelug dans l’article du mois de Janvier 2007.

    deulmalhamo

  13. grain de sel dit :

    deulma , il est tres difficile de résumer en quelques
    paragraphes ce que de longues années d’etudes et d’experiences font comprendre, et ainsi communiquer
    un etat d’etre a travers differents textes est sans doute travail de titan
    merci pour celui que tu fais ,chacun y prend ce qu’il a a y prendre
    je t’embrasse grain de sel

  14. deulmalhamo dit :

    Bonjour grain de sel.
    C’est dans la solitude que nos pensées prennent leurs envols. Au bout du compte nous savons que nous ne savons rien,c’est pourquoi je continue
    inlassablement à suivre la direction des maîtres et leurs enseignements d’une grande richesse.

    Ce temps recueille l’être et sa richesse, qui n’a ni
    début ni fin.
     » richesse cachée à ceux qui ont les yeux encore plein de poussiére » dit le
    Bouddha .

    Avec toute mon amitié, je t’embrasse

    Deulma

  15. Yang dit :

    Salut Deulma

    Belle source d’inspiration que le Bodhissatva Manjushri, et celà m’a amené par interférence à vous écrire.
    Le Soutra Du Coeur

    Bouddha Sakyamuni dit à son disciple Sariputra:

    « Sariputra nous pensons souvent que les choses sont séparées de nous.Mais en réalité, tu ne fais qu’un avec l’essence ultime, et cette essence est inséparable de toute chose.Rien ne peut-être indépendant de cette essence ultime.Ton corps entier, ton esprit et ton âme en font parie.Cette essence ultime de l’univers est le kong.Tous les objets visibles sont considérés comme matériels.Mais le kong et le monde matériel est le kong et le kong est le monde matériel.Il n’y a aucune différence entre eux… »

    « A chaque instant, nous devrions fondre notre égo dans l’unité de l’espace temps et accepter que nous sommes une partie intégrante d’un ensemble universel appelé le kong.Celui qui comprend, apprécie et applique ce concept du kong, qui se fond dans le kong, ne connaîtra plus ni privations ni malheurs, parce que ces deux souffrances sont générées par un point de vue déformé de l’égo… »

    Se fondre dans le kong, dans l’espace temps, dans toute chose…..

    Merci pour votre Blog et que la sagesse de Manjushri vous guide….Amicalement Djamyang 26/03/2007 à 20h49

  16. DjamYang dit :

    Au dessus c’est bien moi Djamyang, j’avais pas vu le Yang s’inscrire…Amicalement Djamyang

  17. grain de sel dit :

    « Lorsque, s’élevant par la force de l’intelligence, on renonce à considérer les choses de façon vulgaire ; lorsqu’on cesse de rechercher à la lumière des différentes expressions du principe de raison les seules relations des objets entre eux, relations qui se réduisent toujours, en dernière analyse, à la relation des objets avec notre volonté propre, c’est-à-dire lorsqu’on ne considère plus ni le lieu, ni le temps, ni le pourquoi, ni l’à-quoi-bon des choses, mais purement et simplement leur nature ; lorsqu’en outre on ne permet plus ni à la pensée abstraite, ni aux principes de la raison, d’occuper la conscience, mais qu’au lieu de tout cela, on tourne toute la puissance de son esprit vers l’intuition ; lorsqu’on s’y engloutit tout entier et que l’on remplit toute sa conscience de la contemplation paisible d’un objet naturel actuellement présent, paysage, arbre, rocher, édifice, ou tout autre; du moment qu’on se perd dans cet objet, comme disent avec profondeur les Allemands, c’est-à-dire du moment qu’on oublie son individu, sa volonté et qu’on ne subsiste que comme sujet pur, comme clair miroir de l’objet, de telle façon que tout se passe comme si l’objet existait seul, sans personne qui le perçoive, qu’il soit impossible de distinguer le sujet de l’intuition elle-même et que celle-ci comme celui-là se confondent en un seul être, en une seule conscience entièrement occupée et remplie par une vision unique et intuitive; lorsqu’enfin l’objet s’affranchit de toute relation avec ce qui n’est pas lui et le sujet, de toute relation avec la volonté : alors, ce qui est ainsi connu, ce n’est plus la chose particulière, en tant que particulière, c’est l’Idée, la forme éternelle, l’objectivité immédiate de la volonté ; à ce degré par suite, celui qui est ravi dans cette contemplation n’est plus un individu (car l’individu s’est anéanti dans cette contemplation même), c’est le sujet connaissant pur, affranchi de la volonté, de la douleur et du temps ». Arthur SCHOPENHAUER, Le Monde comme Volonté et comme Représentation, PUF, Paris, 1966, § 34, pp. 230-231.

    Schoppenhauer propose là une « technique » qui serait en soi à même de provoquer l’éveil; toutefois, celui qui serait parvenu à l’éveil à l’aide de cette « technique » l’aurait fait en sacrifiant celui qui voulait le provoquer, si bien qu’en fin de compte personne ne sera là pour prétendre avoir provoqué quoi que ce soit. Seulement une présence touchée par la grâce. En un sens, il n’est pas tellement important de savoir quelles sont les motivations qui nous animent dans notre recherche de l’éveil, quelle est leur degré d’élévation, car en dernière analyse, elles se révéleront toujours égoïstes; pourvu qu’elle nous aident à nous mettre en route, cela seul compte; le reste n’est plus qu’une question d’abandon à ce qui vient.

    j’avais envie de partager cela ,pris sur le « café de l’eveil »

  18. deulmalhamo dit :

    S’agit’il d’une doctrine ou d’une méthode….philosophique? Je suis peu versée dans ce domaine, il est vrai. A partir de cette reflexion nous concevrions moins de volonté que de conscience, et plus d’intuition pour atteindre le nirvana.

    Arthur Schopenhauer.
    citation

    « Toute la philosophie de Kant consiste dans la distinction du phénomène et du noumène. Le phénomène est ce qui nous apparaît, c’est-à-dire la représentation que nous nous faisons des choses. Le noumène est la chose en soi, inaccessible à notre connaissance, qui n’atteint jamais que le phénomène. Or, Schopenhauer déclare que la grande découverte de sa vie est celle de la chose en soi. Kant ne l’a pas trouvée parce qu’il la cherchait en dehors de lui; Schopenhauer, qui s’est affranchi du principe de raison, l’a découverte au-dedans de lui-même, et c’est la volonté. Et il entend par là la volonté intuitivement sentie en nous, force pure, sans individualité. Toute action d’un corps n’est qu’une objectivation de cette volonté universelle. Le monde lui-même ne se compose que des manifestations de cette volonté inconsciente et aveugle, s’élevant par degrés de la matière inorganique à la raison humaine, en passant par l’irritabilité des plantes et la sensibilité des animaux, puisque la vie est une lutte pour l’existence où l’on est sûr d’être vaincu, c’est-à-dire de mourir. L’intelligence n’est qu’un agent de la volonté chargé de pourvoir à la vie de l’individu.

    Comment se délivrer de l’égoïsme
    Le fond de la conscience humaine elle même ne serait que cette tendance irrésistible au vouloir-vivre, illusion fatalement déçue. Le premier moyen de s’affranchir de cette illusion est l’art, ce frère aîné de la philosophie. Par l’art, le génie contemple les Idées éternelles et sait les exprimer, et par la contemplation il échappe aux dures nécessités de la vie. Comme le disait Spinoza, il voit alors toute chose «sous l’espèce de l’éternité».

    Mais il n’est que peu de génies. Pour l’homme ordinaire, le moyen de salut le plus à sa portée est la morale. L’existence n’est qu’une souffrance, puisque l’homme ne peut guider sa destinée. Mais par l’amour (tel que Jésus-Christ l’a enseigné) et par la pitié, qui lui révèle la fraternité humaine, l’homme peut se délivrer de l’égoïsme. La seule libération véritable et totale est le «quiétisme» de la volonté individuelle, qui laisse toute sa valeur à la volonté universelle. Il faut abolir en soi le vouloir-vivre, il faut «sortir du monde de la vie et entrer dans l’inconscience» (nirvâna), pour parler dans le langage de l’ hindouisme, dont les doctrines, bien qu’imparfaitement connues encore à l’époque, ont si fortement influencé Schopenhauer. Le suicide ne représente pas une solution, car il est encore inspiré par la passion.

    La pitié, fondement de la morale
    Dans cette philosophie pessimiste, l’essence de l’être n’est donc qu’un effort douloureux, dont la libération n’est point dans le plaisir, répit négatif qui résulte de l’interruption momentanée de la souffrance, mais dans l’effort de l’intelligence, l’art, l’ascétisme moral et la pitié. Et c’est cette pitié qui viendra constituer le fondement de la morale. Dans leur jeunesse, Nietzsche (Considérations intempestives, Schopenhauer éducateur) et Thomas Mann (Die Buddenbrooks) ont été très marqués par la pensée de Schopenhauer. »

    Dans bibliographie de Arthur Shopenhauer sur le Web

  19. shunyata dit :

    bonjour deulma

    j’ai laisser un commentaire plus bas,j’ai pas l’habitude de venir sur des blog ,en tout cas le tient trés beau.

    je reviendrais quant j’aurais plus de temps.

    a bientot

  20. Longpa dit :

    Vous pouriez rajouter ce site où le boudhisme est attaquée de façon ahurissante avec aucun boudhistes pour le défendre!!

    http://isabelledescharbinieres.hautetfort.com/archive/2007/09/20/les-ignobles-verites-du-bouddhisme-par-zacharias.html#comments

  21. deulmalhamo dit :

    Longpa.
    Le seul fait de rajouter ce site, ne peut être que néfaste. je me suis toujours gardée d’être piégée par les détracteurs de tous acabits. Ils foisonnent sur le Web. Afficher plutôt nos vérités, même si parfois au sein de n’importe lequel des systèmes religieux, se trouve des êtres au passé peu engageant. Les réformes ont prouvé l’effort constant d’adapter les enseignements et l’éthique du bouddhisme. Nos dignes maîtres, et vous pouvez trouver leur autobiographie relèvent le défi de la sagesse et de la compassion des Bouddhas..

  22. deulmalhamo dit :

    Ta question est limitée. Elle s’adresse à qui et en général? De plus lorsque l’on parle du Dharma ,il n’y a pas de projet, ce serait donner à ce mot une existence, sauf qu’en lui- même, il represente subtilement l’Unité de la Voie menant à l’éveil.

  23. streaming vo dit :

    good site good content thanks

    http://www.streamingvo.com/

  24. Group in Pakistan dit :

    J’admire les précieuses informations que vous offrez sur votre blog. Je vais signet votre blog

  25. khurram dit :

    All I can comment on is, I’m not sure what to comment! Except naturally, for the excellent tips which are shared using this blog. I’m able to think of a thousand fun strategies to read the articles or blog posts on this site. I’m sure I will ultimately make a move with your tips on that matter I could never have been able to address alone. You were so thoughtful to permit me to be one of those to learn from your helpful information. Please realize how considerably I am thankful.

Laisser un commentaire